Un autre regard sur nos déchets

Un autre regard sur nos déchets
Un autre regard sur nos déchets est un projet qui vise, grâce des portraits vidéo et photographiques d’habitants du 19ème arrondissement, à sensibiliser et à porter un autre regard sur nos déchets, biodéchets et autres encombrants.

   Objectifs du projet

  1. Créer un parcours de réflexion de la sensibilisation aux ordures comme enjeux de propreté au changement de vision de nos déchets, voire à la valorisation des biodéchets et encombrants.
  1. Leur donner une valeur dans un écosystème circulaire qui réunit les questions environnementales et sociales, en ligne avec les Objectifs du Développement Durable, notamment l’engagement numéro 11 « Villes et communautés durables ».

Le projet

Les portraits vidéo tenteront de raconter :
- le quotidien des citoyens qui trient correctement les emballages ou qui découvrent le tri des biodéchets opérationnel dans le 19ème arrondissement
- des expériences réemploi des objets encombrants qui défigurent nos rues
- des gardiens qui retrient nos déchets avant de sortir les poubelles
- des éboueurs qui assurent la propreté en luttant contre les incivilités
- des acteurs du zéro déchet qui vont contre les idées reçues

Il est particulièrement important de donner la parole à ceux qui ne l’ont pas habituellement et qui peuvent nous dévoiler leur rapport quotidien aux poubelles.
Ces portraits valorisants permettront aussi de pointer les problèmes des dépôts sauvages de déchets notamment et d’apporter des pistes d’amélioration.
La diffusion de l’image animée permet de communiquer sur la vie de quartier et constitue aussi une opportunité de lancer le débat entre les habitants qui pourront s’exprimer et réfléchir sur leur rapport aux déchets.
Le ton des vidéos sera drôle et parfois décalé, grâce à une mise en scène inventive des rebus pour les dédramatiser et susciter la curiosité.

L’impact du projet va au-delà des habitants qui y participent, car les vidéos tournées et les portraits photographiques laisseront une trace qui permettra de partager ces expériences et montrer des bonnes pratiques qui peuvent servir d’exemple à tous.

Portraits photographiques : mobiliser la parole en images

Pour cela, en plus des vidéos, nous souhaitons réaliser les portraits photographiques des participants. La photo et la vidéo ensemble semblent mobilisées dans les deux cas pour restituer la parole d’un habitant actif. Elles rendent ainsi compte de la dimension individuelle et collective de la participation au projet. “Un autre regard sur nos déchets” nous incite à analyser la dimension visuelle de la problématique des ordures. Dans ce sens, la photo et la vidéo sont intéressantes à interroger, car les travaux portant sur les supports visuels dans la participation montrent que la photo et la vidéo sont considérées comme un moyen privilégié de mobiliser le savoir local.
Ces portraits seront exposés dans l’espace public pour une majeure mise en visibilité de notre projet. Chaque photo sera accompagnée par un texte qui explique la démarche, l’implication des participants.

Trois axes de sensibilisation

Les sujets et les objectifs sur lequel le projet veut communiquer en priorité sont structurés sur trois axes :

Les biodéchets

Les parisiens qui n’ont pas encore l’habitude de trier leurs restes alimentaires ne perçoivent pas encore son importance fondamentale. Notre projet mettra en évidence la chance des habitants du 19ème de vivre dans un des trois arrondissements qui assurent leur collecte.
Exploration des divers dispositifs

Les bonnes pratiques sont souvent associées qu’au bac jaune des emballages et au recyclage des plastiques, mais qui fait systématiquement le tri de biodéchets ? Qui utilise et comment le Trilib de proximité ? Comment fonctionne la collecte des encombrants de la Mairie ? Qui pratique le compostage individuel, associatif ou collectif ? Pourquoi donner des objets dont on a plus l’utilité aux ressourceries et associations comme Emmaüs ?

L’ensemble des vidéos permettra indirectement de faire le point sur les nombreux dispositifs offerts par la Marie et d’autres structures du réemploi, pour la gestion des différents déchets, un seul mot derrière lequel se cache une grande diversité.

Encombrants

Pourquoi les encombrants sont-ils si encombrants ?

A partir des raisons qui poussent le public à se débarrasser d’un encombrant, le travail collaboratif avec les habitants permettra d’enquêter sur les dépôts sauvages d’ordures ménagères, malheureusement très répandus dans le quartier.

Il s’agit souvent d’objets qui pourraient être vendus, donnés à Emmaüs ou à la communauté Geev, voire à son voisin.

Pourquoi ne pas faire en sorte que ces objets qui nous encombrent deviennent le prétexte à la création d’un lien social au lieu de devenir un point de discorde entre les habitants d’un même quartier ?

L’équipe

Biographie

Contact : salvo@epinoia-prod.com

No Comments Yet.

leave a comment